C Le Magazine : Luxe, Business and Champagne Club #3

Ravi de cette nouvelle collaboration pour le #3 de C Le Magazine – Luxe, Business et Champagne Club, pour la rédaction de la rubrique Echappées : La Champagne au-delà des bulles !

Escapades Oenotouristiques autour de Reims et Epernay, vous découvrirez le nouveau Royal Champagne, le Chateau de Sacy, le Clos des Terres soudées, une interview avec le chef étoilé Arnaud Lallement, Philippe Verger de l’office de Tourisme du Grand Reims, la Demeure des Sacres.. et bien d’autres lieux et temps forts de la région !

A lire également les belles découvertes Champagne du Cahier Dégustation du sémillant et passionnant Pierre Guigui, les interviews de Gérard Lemarié, les tendances…

#champagne #clemagazine #luxe #magazine #oenotourisme

A vous procurer dès le 13 septembre avec le Nouvel’Obs !

Disponible en France et à l’étranger, les articles sont également en anglais.

+ infos : www.c-lemagazine.com

Lancement de « SHOP in EPERNAY », la vitrine digitale des commerçants du Centre ville d’Epernay ! Achetez, c’est près !

Nicolas Vilmart et Christophe Lévy, les 2 startupeurs sparnaciens lancent «Shop in Epernay », l’application qui va recréer du lien entre les commerçants du centre-ville d’ Epernay et les habitants de l’agglomération, et apporter de la visibilité aux commerces.

Créée à Reims par la société BAZAM, la start-up hébergée au Village By CA, développe des applications mobiles et web de petites annonces ou de shopping en marque blanche. Shop in Epernay est née du constat qu’il était nécessaire d’apporter une solution digitale adaptée aux boutiques, tout en créant une nouvelle expérience d’achat et de vente !

C’est prêt, tous près !

Redécouvrir l’offre produit ou service des commerces de centre-ville via une application intuitive, rapide et sécurisée.

Finies les problématiques du coût de stationnement, de perdre trop de temps à chercher l’article souhaité, et au final de réaliser son achat sur un site de Ecommerce

international.

L’article est disponible dans la boutique du commerçant ; le client, après l’avoir commandé et payé via Shop in Epernay, vient le récupérer ! C’est le principe du « Click and Collect ».

Les boutiques du centre-ville d’Epernay sont désormais ouvertes 24h/24 !

Force est de constater que le pourcentage de temps libre des actifs pendant lequel les boutiques sont ouvertes est de 22 %. L’application Shop in Epernay permet donc aux commerçants d’être visibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, mais surtout aux clients d’effectuer leurs achats à tout instant de la journée ou de la nuit.

Les commerçants n’ont pas forcément les moyens financiers nécessaires pour se payer une application mobile dédiée à leur commerce. En ce sens, la bonneconnaissance du marché des applications mobiles a donné envie aux fondateurs de Bazam de créer une application différentes des autres, qui intègrent tous les services mobiles utiles tels que la photo, mais aussi des services encore plus innovants : la vidéo, une messagerie instantanée, une recherche simplifiée par #, la géolocalisation du bien à vendre (et donc du point de vente), et surtout une solution de paiement sécurisée qui permet à l’acheteur de réserver et de payer le bien acheté directement au travers de l’application.

Shop in Epernay n’est pas un Xième annuaire de commerçants, mais bel et bien une application qui vise à faire gagner du temps aux commerçants et aux clients, et offrir une nouvelle expérience de l’acte d’achat !

Une ambition : redonner l’envie aux clients de faire leurs achats dans des commerces de proximité, autour d’une application innovante, simple et efficace.

« Rétablir le lien, et laisser les commerçants gérer la relation client en s’affranchissant des barrières technologiques » Avec Shop in Epernay, les commerçants publient sur l’application leurs articles disponibles de suite à la vente en moins de 20 secondes, de la même façon qu’ils le feraient sur Instagram par exemple. Les utilisateurs peuvent réserver le bien et le payer via l’application, ce qui en fait une réelle force, et un facteur différenciant ». expliquent Nicolas Vilmart et Christophe Lévy, co-fondateurs de Bazam.

1 impératif : apporter une solution digitale adaptée aux boutiques en garantissant la sécurité et la confiance dans les transactions.

Parce que la confiance est essentielle dans les échanges entre commerçants et clients, la solution embarque davantage d’atouts pour séduire les utilisateurs :

Une offre 100% mobile, permettant au commerçant de publier des annonces avec photos ET vidéo directement depuis leur mobile. De quoi par exemple, faire la démonstration d’un appareil ou d’un équipement particulier.

Une recherche simple et facile, du coté du client, avec un moteur mais aussi une organisation par catégories et hashtags (#) notamment de boutique, de marque, de taille, de couleur… – Une solution de paiement sécurisée, pour des transactions par virement ou carte bancaire directement depuis l’application.

– Une messagerie instantanée pour communiquer facilement entre le client et le commerçant.

Zoom sur le business model Shopin-App : Reims vient d’être lancée il y a un mois et rencontre un vif succès (+ 50 commercants, + De 2000 produits), d’autres villes de la Région et en France sont en cours de déploiement.

L’application est ouverte à tous les commerçants d’Epernay. Près de trente d’entre eux ont d’ores et déjà choisi de commercialiser leurs produits (+ d’un millier) via Shop in Epernay. Pour ceux qui souhaitent adhérer à Shop in Epernay, le cout est de 19€HT/mois + une commission sur les transactions liée au paiement sécurisé (sans engagement de durée pour le commerçant, avec publication d’articles illimitée).

L’aval est donné par les Vitrines d’Epernay qui accueille, tout comme le représentant de la ville, favorablement l’initiative, pour rencontrer les commerçants de la ville.

Champagne et Medias Sociaux : Le livre blanc téléchargeable

TÉLÉCHARGEZ LE LIVRE BLANC : CHAMPAGNE & MEDIAS SOCIAUX !

Les médias sociaux sont devenus indispensables pour la Vente, le Service et la Communication. Maisons, Coopératives et Vignerons, Comment les utiliser ?
– Panorama des médias sociaux importants
– Quel média utiliser pour quelle(s) fonction(s)
– Utiliser les bon hashtags
– Chiffres clés de la profession
– Témoignages

Lancement de « SHOP in REIMS », la vitrine digitale des commerçants du Centre ville de Reims ! Achetez, c’est près !

Lancement de « Shop in Reims », l’application qui va recréer du lien entre les commerçants du centre-ville de Reims et les habitants de l’agglomération, et apporter de la visibilité aux commerces.

Créée à Reims par la société BAZAM, la start-up hébergée au Village By CA, développe des applications mobiles et web de petites annonces ou de shopping en marque blanche. Shop in Reims est née du constat qu’il était nécessaire d’apporter une solution digitale adaptée aux boutiques, tout en créant une nouvelle expérience d’achat et de vente !

C’est prêt, tous près !

Redécouvrir l’offre produit ou service des commerces de centre-ville via une application intuitive, rapide et sécurisée.

Finies les problématiques du coût de stationnement, de perdre trop de temps à chercher l’article souhaité, et au final de réaliser son achat sur un site de Ecommerce international.

L’article est disponible dans la boutique du commerçant ; le client, après l’avoir commandé et payé via Shop in Reims, vient le récupérer ! C’est le principe du « Click and Collect ».

Les boutiques du centre-ville de Reims sont désormais ouvertes 24h/24 !

Force est de constater que le pourcentage de temps libre des actifs pendant lequel les boutiques sont ouvertes est de 22 %. L’application Shop in Reims permet donc aux commerçants d’être visibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, mais surtout aux clients d’effectuer leurs achats à tout instant de la journée ou de la nuit.

Les commerçants n’ont pas forcément les moyens financiers nécessaires pour se payer une application mobile dédiée à leur commerce. En ce sens, la bonne connaissance du marché des applications mobiles a donné envie aux fondateurs de Bazam de créer une application différentes des autres, qui intègrent tous les services mobiles utiles tels que la photo, mais aussi des services encore plus innovants : la vidéo, une messagerie instantanée, une recherche simplifiée par #, la géolocalisation du bien à vendre (et donc du point de vente), et surtout une solution de paiement sécurisée qui permet à l’acheteur de réserver et de payer le bien acheté directement au travers de l’application.

Shop in Reims n’est pas un Xième annuaire de commerçants, mais bel et bien une application qui vise à faire gagner du temps aux commerçants et aux clients, et offrir une nouvelle expérience de l’acte d’achat !

Une ambition : redonner l’envie aux clients de faire leurs achats dans des commerces de proximité, autour d’une application innovante, simple et efficace.

« Rétablir le lien, et laisser les commerçants gérer la relation client en s’affranchissant des barrières technologiques » Avec Shop in Reims, les commerçants publient sur l’application leurs articles disponibles de suite à la vente en moins de 20 secondes, de la même façon qu’ils le feraient sur Instagram par exemple. Les utilisateurs peuvent réserver le bien et le payer via l’application, ce qui en fait une réelle force, et un facteur différenciant ». expliquent Nicolas Vilmart et Christophe Lévy, co-fondateurs de Bazam.

1 impératif : apporter une solution digitale adaptée aux boutiques en garantissant la sécurité et la confiance dans les transactions.

Parce que la confiance est essentielle dans les échanges entre commerçants et clients, la solution embarque davantage d’atouts pour séduire les utilisateurs :

Une offre 100% mobile, permettant au commerçant de publier des annonces avec photos ET vidéo directement depuis leur mobile. De quoi par exemple, faire la démonstration d’un appareil ou d’un équipement particulier.

Une recherche simple et facile, du coté du client, avec un moteur mais aussi une organisation par catégories et hashtags (#) notamment de boutique, de marque, de taille, de couleur…

Une solution de paiement sécurisée, pour des transactions par virement ou carte bancaire directement depuis l’application.

Une messagerie instantanée pour communiquer facilement entre le client et le commerçant.

Zoom sur le business model Shopin-App : d’autres villes de la Région et en France sont en cours de déploiement. Reims est la 1ère ville !

L’application est ouverte à tous les commerçants de Reims. Près de trente d’entre eux ont d’ores et déjà choisi de commercialiser leurs produits (+ d’un millier) via Shop in Reims. Pour ceux qui souhaitent adhérer à Shop in Reims, le cout est de 19€HT/mois + une commission sur les transactions liée au paiement sécurisé (sans engagement de durée pour le commerçant, avec publication d’articles illimitée).

Un partenariat est en place avec les Vitrines de Reims, permettant la gratuité de la mensualité et une commission minorée pour les adhérents de l’association.

Lancement de « Hotels & Chefs », l’application mobile de petites annonces gratuites pour les passionnés de Cuisine et d’Art de Vivre (Pros et Particuliers) pour tout le matériel d’hôtellerie, de cuisine et de service, de bar et restauration, du mobiliers de salle, d’activités de plein-air

Nicolas Vilmart et Christophe Lévy, les 2 startupeurs rémois lancent « Hotels and Chefs », la première application de vente spécialisée dans l’univers de la Restauration, de l’Hôtellerie et des activités de plein-air. Créée à Reims par la société BAZAM, la start-up qui développe des applications mobiles et web de petites annonces en marque blanche. Hotel & Chefs est née du constat que le matériel cuisine, de restauration ou d’activités de plain-air (piscine, tennis, etc..) a aussi le droit à une deuxième vie, et qui plus est s’inscrit dans une démarche totalement Eco- responsable !

Quel particulier passionné par la cuisine ne rêve pas de posséder chez lui le mixeur de tel grand chef, les couverts ou les chaises de tel restaurant étoilé, ou plus simplement, quelque soit la provenance (particuliers, professionnels..) de trouver le matériel qui lui manque pour cuisiner, servir ou accueillir ses amis, sa famille chez lui dans les meilleures conditions ?

Les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, petites collectivités, Etablissements de formation professionnelle, traiteurs.. trouveront forcément dans

Hotels and Chefs, une application pour les professionnels, particuliers passionnés et revendeurs/ concessionnaires de matériels d’hôtellerie, de restauration et d’activités de plein-air.

Hotels and Chefs une formidable place de marché leur permettant de vendre dans le cadre d’un renouvellement de matériel celui dont ils ne servent plus, ou encore d’acheter celui que les confrères n’utilisent plus.

Hotels and Chefs peut permettre aussi au revendeurs/fabricants du secteur d’écouler le matériel qui fait l’objet de reprise ou de stock invendus.

Un secteur et des enjeux bien connus d’un des fondateurs, Christophe Lévy qui a été directeur adjoint d’un établissement, et continue d’intervenir pour les chefs Relais & Châteaux en France, en Angleterre, en Suisse et en Italie.

En ce sens, la bonne connaissance du marché des applications mobiles de petites annonces a donné envie aux fondateurs de Bazam de créer une application différentes des autres, qui intègrent tous les services mobiles utiles tels que la photo, mais aussi des services encore plus innovants : la vidéo, une messagerie instantanée, une recherche simplifiée par #, la géolocalisation du bien à vendre (ou du point de vente), et surtout une solution de paiement sécurisée qui permet à l’acheteur de réserver et de payer le bien acheté directement au travers de l’application.

Une ambition :  fédérer la communauté des passionnés de Cuisine et d’Art de Vivre autour d’une application innovante, simple et efficace.

« Les plateformes généralistes de petites annonces en ligne ont, pour les plus connues, une masse importante d’annonces et d’utilisateurs, et affichent une offre caractérisée par le prix. Il était alors nécessaire d’offrir une solution spécialisée, garantissant la qualité des produits vendus et leur juste prix, tout en offrant une confiance maximale dans l’achat. Avec Hotels and Chefs, nos utilisateurs peuvent réserver le bien et le payer via l’application, ce qui en fait une réelle force, et un facteur différenciant ». expliquent Nicolas Vilmart et Christophe Lévy, co-fondateurs de Bazam.

1 impératif : garantir la sécurité et la confiance dans les transactions

Parce que la confiance est essentielle dans les échanges entre acheteurs et vendeurs d’occasion, la solution embarque davantage d’atouts pour séduire les professionnels du secteur :

Une offre 100% mobile, permettant de publier des annonces avec photos ET vidéo directement depuis son mobile. De quoi par exemple, faire la démonstration d’un appareil de cuisine, d’un équipement particulier.
Une recherche simple et facile, avec une organisation par hashtags (#)
Une solution de paiement sécurisée, pour des transactions par virement ou carte bancaire directement depuis l’application.
Une messagerie instantanée pour communiquer facilement ou que vous soyez, et quand vous le souhaitez.

+ infos : www.hotelsandchefs.com

 

Lancement d’ « AgriViti-Occasions », une application mobile de petites annonces dédiées à l’univers agricole et viticole made in Champagne.

AgriViti-Occasions est la première application de vente spécialisée dans l’univers vitivinicole. Créée à Reims, AgriViti-Occasions est née de la rencontre entre Nicolas Vilmart, fondateur de Bazam, une startup Rémoise spécialisée dans les applications mobiles, et Christophe Lévy, entrepreneur du digital. Début 2017, ce dernier créé le groupe Facebook « AgriViti-Occasions » permettant aux membres de publier gratuitement leurs annonces de matériel. En à peine quelques mois, le groupe accueille plus de 500 membres.

 

Suite à leur rencontre chez Innovact à Reims, leur ambition évolue : ils décident alors de créer une application différentes des autres, qui intégrent tous les services mobiles utiles tels que la photo, mais aussi des services encore plus innovants :
la vidéo, une messagerie instantanée, une recherche simplifiée par #, la géolocalisation du bien à vendre (ou du point de vente), et surtout une solution de paiement sécurisée qui permet à l’acheteur de réserver et de payer le bien acheté directement au travers de l’application.

2 entrepreneurs, une ambition : fédérer la communauté vitivinicole autour d’une application innovante, simple et efficace.

« Les plateformes généralistes de petites annonces en ligne ont, pour les plus connues, une masse importante d’annonces et d’utilisateurs, et affichent une offre caractérisée par le prix. » explique Nicolas Vilmart. Pour Christophe Lévy, il était alors nécessaire d’offrir une solution spécialisée, garantissant la qualité des produits vendus et leur juste prix. Il se tourne vers Nicolas, également entrepreneurs rémois, à la tête de Bazam, application spécialisée dans les petites annonces, et qui commercialise depuis quelques mois la structure de son application en marque blanche.

C’est ainsi qu’ensemble, ils créént l’application mobile AgriViti-Occasions, une solution de petites annonces en ligne dédiée aux mondes Agricole et VitiVinicole. Figurent également dans l’application le matériel lié à la sylviculture et au nettoyage, ainsi que des petites annonces d’emploi (elles-mêmes liées à un autre groupe Facebook créé par Christophe Lévy, qui regroupe plus de 7500 personnes, « Vendanges et Emplois en Champagne »)

1 impératif : garantir la sécurité et la confiance dans les transactions

Parce que la confiance est essentielle dans les échanges entre acheteurs et vendeurs d’occasion, la solution embarque d’avantages d’atouts pour séduire les professionnels du secteur :

  • Une offre 100% mobile, permettant de publier des annonces avec photos ET vidéo directement depuis son mobile. De quoi par exemple, faire la démonstration d’un sécateur électrique en fonctionnement directement dans les vignes.
  • Une recherche simple et facile, avec une organisation par hashtags (#)
  • Une solution de paiement sécurisée, pour des transactions par virement ou carte bancaire directement depuis l’application.
  • Une messagerie instantanée pour communiquer facilement ou que vous soyez, et quand vous le souhaitez.Déjà plus de 950 utilisateurs déjà séduits au travers du groupe Facebook

    La solution est déjà utilisée par plusieurs entreprises de matériel professionnel de la région, comme par exemple l’entreprise BASSET, dont les ventes sont facilement visibles dans l’application.
    La solution, très récente, est ouverte au public depuis fin décembre 2017, elle compte déjà de nombreux inscrits et annonces.

    Zoom sur le business model

    L’application est gratuite, et permet de publier ses annonces et de vendre sans frais ! La startup Rémoise établit son business model sur une commission payée par l’acheteur lors de la vente, ainsi que sur la mise en avant d’annonces au travers de catégories éphémères visibles en tête de l’application pendant une période et sur une zone géographique définies. Les professionnels auront tout intérêt également à y figurer pour présenter leurs biens à la vente

YURZ Radio : La web radio en Champagne

ECOUTEZ Yurz Radio : A la maison, dans votre commerce ou entreprise, dans votre établissement ou sur votre exploitation viticole..
Music is (YURZ)Yours !

YURZ (Yours) est une webradio sur Reims, en champagne et ailleurs ! La ligne musicale : mettre en avant la scène locale, mais aussi diffuser des programmes pour tous les passionnés. Aussi, les styles musicaux de nos play-lists vont du Jazz, Easy-Listening, Funk, Groove, et American R&B 90s, ainsi que de l’Electro, Chilled ou Lounge.

En continu 24h/24h et 7/7j , sur www.yurz.fr
ou au travers de l’application mobile Orange Radio.
#yurzradio #yurz #orangeradio #reims #epernay #champagne

Community Manager, the underestimated (or unknown) job !

« You’re young, you are just coming out of University and you’re on facebook and Instaram .. cool, you’re going to become a Community Manager! » How many CM have been hired, to act #asifiamtrendy #andinadditionastartupper, by companies on a “first name basis” and assume they target a minus 30 yo population? How many recruiters or companies really know the role of the CM?

There was the same dilemma in the late 1990s or early 2000s when companies were looking for a Webmaster. He was at the time the five-legged sheep, being able to master (let’s go for the list!):

  • Web copywriting
  • SEO techniques
  • Graphic Design Software like Photoshop, Indesign, etc.
  • HTML programming at the base, plus PHP, plus languages specific to database management
  • Macromedia Flash Suite, Dreamweaver.
  • Video on the net… if the video was compressed to pass on 56k modems, and most importantly, all editing techniques …
  • etc.

Nowadays, in most job offers, key tasks assigned to the Community Manager could be either quite limited to just posting photos/videos and responding roughly (or not at all) to a community, or quite disproportionate with combining following multiple roles and responsibilities:

  • Social Media Manager, with the definition of the complete digital strategy, by selecting the social networks, the editorial line, etc.
  • Digital Marketer, with the optimization of Inbound Marketing and the multiplication of ATCs, acquisition levers and even up to the construction (MOA) of digital assets
  • “Referencer”, with the optimization of the SEO for the existing websites/blogs and necessarily of the SMO
  • Producer of content requiring the expertize of a professional photographer or videographer (realization, script, editing, transcription, etc.), but also and especially the faculties of being a Writer, mastering French and English, with the choice of words preferably to create relevant #.
  • Technical Developer by overcoming the facebook code to generate forms or any other integration of applications or quiz on FB pages … (Ed: use existing solutions, you will save time!)
  • Traffic Generator, in addition to this, the role of Statistician plunging the hands in the tools of statistics and analysis, to extract the essential KPI and measure the ROI 🙂
  • Data Miner, or how to plug my apps/accounts/pages/profiles on the home-made CRM or possibly on a Sales force or a Sugar CRM
  • Community Animator, by answering the most judicious, humorous or polite way to followers.
  • Sales Representative, since many exchanges or posts often require sales qualities, especially when it comes to the animation of communities of a company which sells products/services, some members of which are prospects or customers from other brands
  • “Fosterer” of customer loyalty, especially in the understanding of customer needs, remarks/comments in order to keep them loyal to the brand or product
  • Lookout, for competitive intelligence and benchmark …
  • And the quality of Quick Digital Learner, because he is often self-trained to all the applications and tools necessary for the exercise of his trades.

Social Media and Community Management are part of the digital transformation that many companies are/will be facing. They are part of a more global system for digitizing the relationship with customers/prospects or partners of the Company/Association and Institution. They must be recruited not on the basis of their age by the strong belief that « social media is only a young people business”; but above all, they must be recruited based on key skills required to perform the roles and responsibilities to deploy the communication strategy defined by the company. Moreover, from my personal experience in training a number of young people, it is clear that the matter of age is not the key point, and that most of companies have difficulties to measure the impact of social media or they master it partially. We also must stop believing that the CM must be under 30 yo and modestly paid, especially if the future CM needs to successfully accomplish most of the tasks listed above.

The Community Managers are, from my point of view, the pillar of the digitization of the company communication, and must be recognized as:

– Relational interfaces (from identifying customer needs and market trends to the after-sales service) because they are in constant contact with customers/prospects

– Pioneers in the use of digital assets and applications

– Genuine Creative thinker because they translate and analyze on a marketing and technical levels customers/prospects needs

– Trainers, for internal teams and also customers, about the transformation, new services and new uses of companies products and services.

Above all, they help to make the brand of the company, a true « Experience »!

#socialmedia #communitymanager #digital #recruitment

About Christophe LEVY : Digital expert, for more than 20 years in the web and marketing fields, he acts as Consultant-Trainer on digital transformation and social media.
www.christophelevy.com

Le Community Manager, ce métier mal compris !

« Tu es d’jeune, tu sors de l’école et t’es sur facebook et Insta.. cool, tu vas devenir Community Manager » ! Combien d’offres d’emploi, pour faire #genrejesuistendance #etenplusstartuper, proposent des postes de CM avec le tutoiement croyant cibler une population de – 30ans ? Combien de recruteurs ou d’entreprises connaissent vraiment le rôle du CM ?

C’était le même dilemme à la fin des années 90 ou début 2000 lorsque les entreprises recherchaient un Responsable Web ou un Webmaster. Il était à l’époque le mouton à 5 pattes, celui qui maitrisait (allons-y !) :

  • la Rédaction web
  • les Techniques de référencement
  • les Logiciels de création graphique Photoshop, Indesign..
  • la Programmation HTML à la base, plus le PHP, plus les langages propres à la gestion des bases de données
  • la suite Macromedia Flash, Dreamweaver..
  • la vidéo sur le net… si, si la vidéo qui était compressée pour passer sur des modems à 56kbds, et surtout, toutes les techniques de montage…
  • ..

A l’heure actuelle, dans la plupart des annonces, les missions attribuées au Community Manager sont soit tout à fait limitées à savoir simplement poster des photos/vidéos et répondre approximativement (voir pas du tout) à une communauté, soit tout à fait disproportionnées, et regroupent de multiples fonctions :

  • le Social Media Manager, et la définition de la stratégie digitale complète, en sélectionnant les réseaux sociaux, la ligne éditoriale,..
  • Le rôle de Digital Marketer, avec l’optimisation de l’Inbound Marketing et la multiplication des CTA, les leviers d’acquisition, voir jusqu’à la construction (MOA) d’applications digitales
  • Le rôle de Référenceur, avec l’optimisation du SEO pour les sites/blogs existants et forcément du SMO
  • le rôle de Producteur de contenus nécessitant un regard pro de photographe ou de vidéaste (Montage, Script, Réalisation..), mais aussi et surtout des facultés de Rédacteur, maitrisant le français et l’anglais, avec le choix des mots de préférence pour en faire des # porteurs
  • le rôle de Développeur technique avec la maîtrise du code facebook pour générer des formulaires ou tout autre intégration d’applications ou de jeux concours sur les pages FB … (ndlr : utilisez des solutions existantes, vous gagnerez du temps.. !)
  • le rôle de Générateur de trafic, s’ajoutant à cela, le rôle de Statisticien plongeant les mains dans les outils de statistiques et d’analyse, pour en extraire les KPI essentielles et mesurer le ROI 🙂
  • Le rôle de DataMiner, ou comment faire pour plugger mes applis/comptes/ pages/profils sur le CRM home-made ou éventuellement sur un Saleforce ou un Sugar CRM
  • le rôle d’Animateur de communautés, et répondre la manière la plus judicieuse, humoristique ou polie à ses fans..
  • le rôle de Vendeur, car nombre soit d’échanges ou soit de post requiert bien souvent des qualités de vente, surtout lorsqu’il s’agit de l’animation de communautés d’une entreprise commercialisant produits/services dont certains membres sont des prospects ou consommateurs d’autres marques
  • le rôle de Fidélisateur, surtout dans la compréhension des remarques/commentaires clients afin de les fidéliser à la marque ou ou produit
  • le rôle de Vigie, pour la veille et le benchmark…

Les Médias Sociaux et le Community Management sont une partie de la transformation digitale à laquelle bon nombre de sociétés sont/vont être confrontées. Ils s’insèrent dans un dispositif plus global de digitalisation de la relation avec les clients/prospects ou partenaires de l’Entreprise/Association et Institution. Ils doivent être recrutés non pas en fonction de leur âge en croyant éternellement que « les médias sociaux c’est un truc de d’jeune », mais surtout par rapport aux rôles et missions que la structure qui les accueillera souhaite leur donner. Qui plus est, pour à titre personnel former un certain nombre de jeunes, force est de constater que ce n’est pas du tout générationnel, et que nombre d’entre eux ne mesurent pas l’impact des médias sociaux ou encore ne les maitrisent pas totalement.
Egalement, il faut arrêter de croire que le CM doit avoir moins de 30 ans et qu’il doit être payer entre 25 et 35 k€.. La compétence, cela se paie, surtout si votre futur CM revêt un bon nombre des missions précitées.

Les Community Managers sont, à mon sens, les pivots de la digitalisation de la relation, et doivent être reconnus comme :

– des Interfaces relationnelles (depuis la détection des besoins et tendances jusqu’au SAV) car ils sont en contact permanent avec les clients/prospects

– des Pionniers dans l’utilisation des outils digitaux et des applications

– de véritables Forces de propositions car ils traduisent et analysent sur un plan marketing et technique les besoins des clients/prospects

– des Formateurs des équipes internes mais aussi des clients à la transformation, aux nouveaux services et nouvelles utilisations de vos produis et services.

Surtout, ils aident à faire de la marque de l’entreprise, une véritable « Expérience »!

#reseauxsociaux #communitymanager #digital #recrutement

A propos de Christophe LEVY : Expert du Digital, depuis plus de 20 ans dans les domaines du web et du marketing, il intervient en tant que Consultant-Formateur sur la transformation digitale et les réseaux sociaux.

www.christophelevy.com

Art de Vivre en Champagne : Le saviez-vous? Il existe 7 cépages en Champagne..

Généralement, les néophytes ou passionnés connaissent les 3 cépages principaux : Le pinot Noir, Le pinot meunier et le Chardonnay !
Ces 3 cépages représentent un peu plus de 99 % de la production.
Mais un décret de 1936 autorise aussi d’autres cépages moins connus : l’Arbane, le petit meslier, le pinot blanc, le pinot gris.

Ces cépages dits « cépages anciens » et «rares» ne représentent que quelques hectares. Mais force est de constater, que certains viticulteurs continuent de les cultiver sur des terroirs déjà plantés. Une manière de démonter le retour en force de la considération du Champagne comme un « vin » , les étiquettes des RM sont d’ailleurs de plus en plus orientées en ce sens.

Si vous avez la chance de visiter la Maison Bollinger à Aÿ, juste à coté des « Vieilles Vignes », vous pourrez découvrir ces différents cépages.
Si vous souhaitez déguster en déguster des champagnes élaborés avec, vous pouvez vous diriger vers le Champagne Moutard (pour lequel je vous conseille le 2007, exclusivement en Arbane) ou encore le Champagne Agrapart dont le Complantée Extra-Brut est une merveille qui comprend 6 des 7 cépages.

Retrouvez les photos de ces cuvées au travers de la Communauté sur instagram Life and Bubbles :  instagram.com/lifeandbubbles